Archives de Catégorie: Cinéma / Cinema

« Brune Blonde » à la Cinémathèque / « Brune Blonde » at the Cinémathèque


Idée sortie du moment : l’exposition « Brune Blonde » à la Cinémathèque.
Films, photographies, peintures et gravures sur la chevelure de la femme. Brune ou blonde ? Mode ou choix du réalisateur ? Entre contrastes et ressemblances, la chevelure des actrices en a fait voir de toutes les couleurs.

Laissez-vous tenter et allez découvrir cette exposition jusqu’au 16 janvier 2011.

 

Cinémathèque Française
51, rue de Bercy
75 012 Paris
Metro Bercy


Photo : Cinémathèque.fr

_________________________

Current idea to go out : the exhibition « Brune Blonde » at the Cinémathèque.
Movies, photographies, paintings and engravings about the female hair. Brunette or blonde ? Fashion or movie-maker’s choice ? Between contrasts and similarities, the hair of the actresses shows many colors.

Let’s go to this exhibition until 16 January 2011.


Cinémathèque Française

51, rue de Bercy
75 012 Paris
Metro Bercy


Photo : Cinémathèque.fr

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma / Cinema, Expos / Expositions, Musées / Museum

« Les meilleurs amis du monde » ou le film à éviter / « Les meilleurs amis du monde » or the movie to avoid


A la place de la gentille petite comédie française à laquelle je m’attendais, je me suis retrouvée devant un film plat, bourré de clichés, où tous les gags sont prévisibles. On rit, un peu. Mais du ridicule de l’histoire et des acteurs ! Décevant…

Affiche : allociné.fr

__________________

Instead of the little nice French comedy I was expecting, I had the bad surprise to discover a flat movie, full of clichés, where all the jokes are expected. We laugh, a little. But of the ridicule of the story and the actors. Disappointing…

4 Commentaires

Classé dans Cinéma / Cinema

Il ne fallait pas rater l’expo Ellen’Cinema au Bon Marché ! / You should’nt have missed the exhibition Ellen’Cinema at the Bon Marché !


Vous l’avez ratée ? Désolée, mais elle est terminée ! Depuis samedi dernier, jour où j’y suis finalement allée faire un petit tour.

Des dizaines de clichés de stars du cinéma, françaises et internationales, hommes et femmes, en couleur et en noir et blanc, suspendus par des fils métalliques qui donnaient un petit côté aérien à cette exposition de la célèbre photographe de mode Ellen von Unwerth.

Monica Bellucci, Vincent Cassel, Sophie Marceau, Lindsay Lohan, Brad Pitt ou encore George Clooney… ils étaient tous là à nous faire de l’oeil !

Photo : http://farm5.static.flickr.com

____________________

You missed it ? Sorry, but it is over ! Since last Saturday, when I finally decided to have a tour there.

Tens of pictures of cinema stars, French and International, men and women, in color and in black and white, hung from iron ropes which gave an aerial aspect to this exhibition of the famous photographer Ellen von Unwerth.

Monica Bellucci, Vincent Cassel, Sophie Marceau, Lindsay Lohan, Brad Pitt or also George Clooney… they all were there making eyes at us !

2 Commentaires

Classé dans Cinéma / Cinema, Expos / Expositions, Photos / Pictures

Découverte de la Cinémathèque Française / Discovery of the Cinémathèque Française


Station Bercy. Vous dépassez peu à peu le bruit du palais omnisports pour atteindre un endroit beaucoup plus calme et entouré de verdure, la Cinémathèque Française.

Là-bas, la découverte est au rendez-vous. Vous y découvrirez les trésors collectés depuis 1936 par Henri Langlois, un passionné de cinéma et de restauration de films.
Du temps des frères Lumière à celui de Jacques Demy, de celui des machines où l’on devait tourner une manivelle pour faire apparaitre l’image à celui du numérique, de celui de la fabuleuse boite optique, des vieilles affiches peintes à la main aux films d’aujourd’hui, la Cinémathèque Française est un joyau précieux de la culture cinématographique.

Initialement située au palais de Chaillot, elle est abritée depuis 2005 dans un bâtiment de l’architecte Frank Gehry, qui a été inauguré pour l’occasion par Martin Scorsese lui-même !

Comment, vous ne connaissez pas encore la Cinémathèque Française ? Courrez-y ! Dans ce lieu où le cinéma est roi, et le calme uniquement dérangé par le bruit des extraits de chefs d’œuvres du grand écran et la voix si agréable d’André Dussolier qui commente la visite…

Jusqu’au 31 aout, vous pourrez également visiter l’exposition « Tournages.  Paris – Berlin – Hollywood, 1910-1939 ».
Et n’oubliez pas de faire un petit tour du côté de la librairie, qui regorge de livres sur le cinéma, à la portée de tous, des novices aux plus avertis.


La Cinémathèque française
51, rue de Bercy
75012 Paris

Informations : 01 71 19 33 33

Photo : lepoint.fr

____________

Bercy station. You are slowly passing the noise of the sports hall to reach a so much more calm place and surrounded by grass, the  Cinémathèque Française.

There, discovery is at the rendez-vous. You will discover the treasures collected since 1936 by Henri Langlois, a fan of cinema and of movie restoration.


From the time of the Lumière brothers to the one of Jacques Demy (who is a famous French director), from the one of the old device which requested a handle to make the pictures appeared to the one of the numerical, from the one of the optic box, of the hand-painted posters to the current movies, the Cinémathèque Française is a precious jewel of the movie culture.

First situed at the palais de Chaillot, it has been since 2005 in a building of the architect Frank Gehry, which was inaugurated for the occasion by Martin Scorsese himself !

What, you haven’t known the Cinémathèque Française yet ? Run there ! In this place where cinema is king, and the peace is only disturbed by the sound of the movie extracts from the chefs d’œuvres of the big screen and the so pleasant voice of André Dussolier (a famous French actor) who comments the visit…

Until August 31st you will also be able to visit the exhibition « Tournages.  Paris – Berlin – Hollywood, 1910-1939 ».
And do not forget to have a little tour at the book shops, full of books about the cinema, for everyone, from the novices to the most informed ones.


La Cinémathèque française
51, rue de Bercy
75012 Paris

Information : +33 (0)1 71 19 33 33

6 Commentaires

Classé dans Cinéma / Cinema, Expos / Expositions, Musées / Museum

Quand Paris fait son cinéma… / When Paris does her play-acting…


Et si je vous disais que le temps d’un samedi après-midi, il était possible de déambuler dans la capitale parisienne, comme dans une scène du 7ème art ?

Comment allier culture et glamour ? Inventions et beauté ? Découvertes et projecteurs ?

Si Paris est à elle-même est un grand plateau de tournage où les parisiens en sont les figurants perpétuels, devenez les acteurs d’une journée cinéma riche en apprentissage et en éblouissement !

Avec la visite de la Cinémathèque Française et de l’expo photos d’Ellen von Unwerth au Bon Marché.

Pour en savoir plus,  rendez-vous aux articles suivants sur ce blog, en cliquant ici et .

Photo : http://www.nightlife-mag.com

________________

And if I said that the time of a Saturday afternoon, it was possible to walk around in the Parisian capitale, like in a scene of the 7th Art ?

How mixing culture and glamour ? Inventions and beauty ? Discoveries and spotlights ?

If Paris is herself a shooting studio where the Parisians are the perpetual extras, become the actors of a cinema day full of learning and dazzle !

With the visit of the  Cinémathèque Française and of the photo exhibition  of  Ellen von Unwerth at the Bon Marché.

To know more, rendez-vous to the following articles on this blog, clicking here and there.

3 Commentaires

Classé dans Bons plans / Good tips, Cinéma / Cinema, Expos / Expositions, Musées / Museum

« Sweet Valentine » un lundi soir / « Sweet Valentine » on a Monday evening


Lundi soir, le train-train quotidien, à Paris.

C’est ici que début la scène. Celle où vous prenez place dans un siège confortable d’un cinéma parisien. Ivan (Vincent Elbaz) et Sonia (Vanessa David) vous emmènent dans un univers où la routine n’a pas sa place.

Le duo entre la petite provinciale naïve et le truand ténébreux évoluent au fil de l’histoire, les rôles s’échangent, s’entrechoquent, sont en conflit perpétuel. Mépris, amour, dépendance et pouvoir sont les fils conducteurs de ce morceau de vie où l’on ne sait pas d’où viennent les personnages, ni où ils vont. Eux non plus d’ailleurs.

Un savoureux mélange de folie et d’inattendu, surprenant au départ, troublant ensuite et presque touchant enfin. Quand la violence devient fragile et que la beauté n’est pas là où on l’attendait.

Emma Luchini signe ici son premier long métrage, un film pas comme les autres où l’actrice Vanessa David s’impose comme le pilier de l’histoire et se révèle au fil des actions, mises en scène par un jeu d’apparitions/disparitions et de lumière. Comme au théâtre.

____________________

On Monday evening, the daily routine, in Paris.

Here is the beginning of the scene. The one where you take place in the comfortable seat of a Parisian cinema. Ivan (Vincent Elbaz) and Sonia (Vanessa David) bring us in a universe where routine has no place.

The duo between the little naive provincial woman and the dark gangster changes during the story, the roles exchange, clash, are alwyas in conflict. Scorn, love, dependence and power are the leitmotivs of this piece of life in which we don’t know where the characters come from or go. Neither do they.

A sweet mix of crazy and unexpected, first surprising, then troubling and almost touching in the end.  When violence becomes fragile and that pretiness is not where we could expect.

Emma Luchini signs here her first movie, not like the others where the actress  Vanessa David imposes herself as  the pillar of the story, conducted by a game of apparitions/disappearances and of light. Like in the theater.

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma / Cinema

Coup de coeur pour « La Tête en Friche » / Infatuation for the French movie « La Tête en Friche »


« La Tête en Friche » est l’histoire d’amour improbable entre une vieille dame passionnée de lecture et un cinquantenaire presque illettré. Les mots prononcés par cette voix pleine d’expérience et de sagesse se transforment en images dans la tête de cet homme, qui a vécu bien loin des bibliothèques.

Gisèle Casadesus est parfaite dans le rôle de Margueritte (« avec deux t! »), nonagénaire au cœur tendre et débordante de générosité. Elle forme un tandem  inattendu avec Gérard Depardieu, dans le rôle de Germain, cet homme un peu simple, bourru mais tellement attachant.

Cette belle histoire nous est contée au son des jolis mots d’Albert Camus, Luis Sepulveda et Romain Gary. Une histoire émouvante, pleine de bons sentiments, un bon film français comme on les aime, sans action, sans effets spéciaux, sans super production, mais juste l’envie de nous faire plaisir et de nous embarquer dans une histoire toute simple, de celle qui peut arriver tous les jours, mais que l’on a tellement envie de vivre.

Jean Becker – dont j’étais tombée sous le charme depuis « les enfants du marais » – nous offre un joli voyage dans la France profonde, comme une petite parenthèse, où le ton sonne juste et les vérités si simples.

Et en bonus, sur une bande originale de Laurent Voulzy, vous verrez défiler quelques têtes bien connues du cinéma français : Patrick Bouchitey en cruciverbiste dépressif, Maurane en patronne de bar, Jean-François Stévenin en cuisinier, François-Xavier Demaison en beau-père violent, Claire Maurier en vieille hystérique…

__________________

« La Tête en Friche » (litteraly the « waste land head ») is an improbable love story between an old woman fond of reading and an almost illetterate fifty year old man. The words said by this voice full of experience and wisdom turn into pictures into the head of this man, who has lived so far from the libraries.

Gisèle Casadesus is perfect in the role of Margueritte (« avec deux « t » ! »), a ninety year old woman with a tender heart and full of generosity. She forms an unexpected tandem with Gérard Depardieu, in the role of Germain, this man a little simple, gruff but so endearing.

This pretty story is told with the sound of the nice words of Albert Camus, Luis Sepulveda and Romain Gary. A touching story, full of good feelings, a good French movie as we like them, without action, without special effects, without super production, but just the urge to please us and to drive us in a simple story, one of them which can happen everyday, but that we want to live so hardly.

Jean Becker – who I have liked his movies from « les enfants du marais » – offers us a nice trip in the provincial France, like a little interlude, where the tone is spot-on and the truth so simple.

2 Commentaires

Classé dans Cinéma / Cinema