Archives de Tag: Alain KREMSKI

Un orchestre symphonique en cadeau de Noël ! / A symphony orchestra as a Christmas gift !


Je vous ai conseillé d’assister au dernier concert Mélomania de 2010. Y êtes-vous allés ? Moi oui !

Et quelle surprise ! En effet, je vous avais promis une interprétation par Alain Kremski… et nous avons eu droit à l’orchestre symphonique du Centre de Paris.

Un grand moment de magie musicale dans cette belle et grande salle des fêtes de la mairie du 4ème arrondissement.

Si vous avez manqué ce concert, rendez-vous l’année prochaine, le 29 janvier 2011 !

___________________

I advised you to attend the last concert Melomania of 2010. Did you go ? I did !

And what a surprise ! In fact I promised an interpretation by Alain Kremski… and we had the honour to have the symphony orchestra of the Center of Paris.

A great moment of musical magic in this beautiful community room of the City Hall of the 4th arrondissement.

If you have missed it, rendez-vous next year, on 29th January 2011 !

 

2 Commentaires

Classé dans Concerts / Concerts, Musique / Music, Poésie / Poetry

Idée sortie musicale du samedi / Musical outing idea of Saturday


Et si, après le tumulte de la neige, du verglas, des bouchons et des glissades, on se retrouvait pour un moment musical ?

Rendez-vous samedi 11 décembre à 15h à la Mairie du 4ème arrondissement pour une nouvelle édition de Mélomania.

Venez nombreux, il s’agit du concert de clôture de la saison 2010 !

 

Au programme, interprétées par Alain Kremski:

• Gabriel FAURE

Suite pour orchestre PELLEAS et MELISANDE
Suite pour orchestre DOLLY

• Emmanuel CHABRIER
Suite pastorale pour orchestre
Suite ESPANA pour orchestre

 

Mélomania, c’est où ?

Mairie du 4e
2 place Baudoyer 75004 Paris
Salle des fêtes Escalier A, 2e étage

 

Photo : http://www.mairie4.paris.fr

_________________________

What about, after the turmoil of the snow, the black ice, the traffic jam and the skids, meeting for a musical time ?

Rendez-vous on Saturday 11th December at 3:00 pm at th ‘th-arrondissement City hall for a new edition of Melomania.

Be there, this is the final concert of the 2010 season !

The programme, interpreted by Alain Kremski :

• Gabriel FAURE
Suite for orchestra PELLEAS and MELISANDE
Suite for orchestra DOLLY

• Emmanuel CHABRIER
Pastoral suite for orchestra
Suite ESPANA for orchestra

 

Mélomania, where is it?

City Hall of 4e
2 place Baudoyer 75004 Paris
Community center Stairs A, 2nd floor

 

Photo : http://www.mairie4.paris.fr

2 Commentaires

Classé dans Bons plans / Good tips, Concerts / Concerts, Festivals / Festivals, Musique / Music

La Musique à l’honneur avec Mélomania / Place of honor for the Music with Melomania


Mélomania nous a encore offert la possibilité d’assister à un grand moment de musique classique samedi 25 septembre, en écoutant les 24 études de Chopin jouées par le pianiste Roustem Saïtkoulov, Lauréat des masters de Monaco.

La prochaine date ? Le samedi 16 octobre (à 15h), à la Mairie du 4ème arrondissement, avec cette fois-ci la pianiste Christine Généraux, qui interprétera Scarlatti, Chopin, Liszt et Granados.

Photo : MissaParis

_______________

Melomania offered us once again the opportunity to attend a big moment of classical music on Saturday 25 September, listening to the 24 studies of Chopin played by the pianist Roustem Saïtkoulov, winner of the masters of Monaco.

The next date ? On Saturday 16 October (at 3 pm), at the City Hall of the arrondissement, with this time the pianiste Christine Généraux, who will interpret Scarlatti, Chopin, Liszt and Granados.

Photo : MissaParis

4 Commentaires

Classé dans Concerts / Concerts, Musique / Music

« Rencontre avec Alain Kremski, Pianiste Parisien et du Monde » / « Meeting with Alain Kremski, Parisian and World Pianist »


Et si je vous disais que Paris m’avait encore une fois donné le privilège de faire une belle rencontre ?
C’est dans le Paris musical, lors d’un concert dans le cadre du Festival Romantika que j’ai pu découvrir Monsieur Alain Kremski. Musicien, compositeur, pianiste et percussionniste parti à la découverte de l’Asie, ce Parisien passionné d’art a pris le temps de répondre aux questions de MissaParis.
Une interview qui s’est faite en deux temps, dans un café de l’Ile Saint-Louis, tellement loin du monde de la musique classique et pourtant si proche du Paris qu’il aime et qu’il considère comme « sa » ville.
C’est un homme simple, passionné, passionnant et qui prend le temps d’écouter et surtout de partager qui m’attend (par deux fois) devant un espresso tout juste servi…

MissaParis : Qui est Alain Kremski ?
Alain Kremski : Inclassable ! Je suis ouvert sur beaucoup de courants différents dans un monde où l’on classe les gens dans des cases, avec des étiquettes.

MissaParis : Alors, quel artiste êtes-vous ?
Alain Kremski : Je pense qu’il y a plusieurs catégories d’artistes : certains ont choisi d’approfondir l’interprétation d’un compositeur, et cela peut remplir une vie. D’autres ont choisi d’interpréter et de composer. Je suis moi-même fasciné par la rencontre de plusieurs arts, en particulier l’architecture, en évoquant les idées du proche et du lointain, du vide et du plein.
Ce qui est important pour un artiste, c’est d’avoir un but. Et chaque but est possible, s’il est clair. Le mien est de réveiller dans le public la nostalgie de la « source » perdue, quelque chose qui vient de très loin, parfois même de l’enfance. J’aime la rencontre des disciplines artistiques : la musique, l’architecture, le cinéma, la danse, la peinture, la réalisation de calligraphies pendant que l’on joue du piano etc…

MissaParis : Et quelles sont vos inspirations ?
Alain Kremski : Je ne sais pas ! J’ai beaucoup de passions : les échecs, la science-fiction (physique quantique, etc…) et j’ai aussi un contact avec des poètes.

MissaParis : Votre univers musical et artistique est si large ! Par exemple, vous avez composé et étudié la musique asiatique et tibétaine. D’où est venue cette envie d’explorer tous ces univers différents ?
Alain Kremski : J’ai vécu 3 ans à la Villa Médicis et le directeur était le peintre Balthus ! Il a été d’une grande influence et m’a permis de m’ouvrir sur les notions de transparence, de lumière, de sacré. Tout est énergie, mouvement et qualité d’énergie. Mon professeur, Olivier Messiaen, y a également été pour beaucoup.

MissaParis : Avez-vous un compositeur favori ?
Alain Kremski : Non, pas vraiment ! Mais dans les classiques, je
dirais Bach et Mozart. Et Brahms, Chopin, Nietzsche, Debussy, Schumann et Liszt pour les romantiques.

MissaParis : Votre passion pour la musique est indéniable et c’est ce qui a certainement conduit à la création de l’Association Mélomania. Comment est-elle née ?
Alain Kremski :
Mélomania est née d’une rencontre, il y a 6 ans, avec Dominique Bertinotti, la maire du 4ème arrondissement. L’idée de départ était de créer une animation autour du piano, avec les gens qui se seraient tenus autour, à la manière de Jean-François Zygel.
Et puis la configuration de la salle, toute en longueur, ne le permettait pas. Alors nous avons opté pour une représentation plus classique, avec le piano sur l’estrade.

MissaParis : Et quel est le but de Mélomania ?
Alain Kremski : C’est très précieux dans une société où beaucoup de gens sont seuls, âgés, veufs, où quand les enfants sont tout simplement partis. Ce n’est pas forcément évident pour des personnes âgées d’aller dans un théâtre sur les Champs Elysées, à 21h. Là, c’est moi qui vais à leur rencontre, à 15h, le samedi, une fois par mois.
Et peu à peu s’est créée un complicité avec ces gens, une ferveur, un respect malgré la gratuité du concert, même un « esprit Mélomania ».

MissaParis : Comment se fait la programmation, le choix des artistes ?
Alain Kremski : Je sollicite des artistes, d’autres me sollicitent, mais je ne peux malheureusement pas honorer toutes les demandes. Les artistes viennent jouer car ils aiment la salle, l’atmosphère, et parce qu’ils veulent amener quelque chose de particulier. Il y a à chaque fois un thème, qui permet de faire découvrir des musiciens confirmés ou un peu moins connus. C’est le thème qui est important.
Nous allons par exemple donner un concert autour des thèmes de « l’eau et des songes », durant lequel seront jouées Ondine de Ravel, Ondine de Debussy.
Nous avons déjà eu un trio piano – violon – violoncelle, avec notamment le pianiste Nicolas Boyer, et le thème était « les trésors de la musique russe », un concert qui s’est déroulé comme toujours dans une atmosphère respectueuse et enthousiaste.
L’an passé, un camion de 50 cloches d’Eglise de la région de Douai est même venu clore un concert sur le thème des cloches, justement, durant lequel ont été interprétées des œuvres pour piano de compositeurs inspirés par leurs sonorités (Debussy, Liszt etc…)
La musique est un voyage, et la vie d’artiste est fantaisiste !

MissaParis : La création de cet évènement récurrent montre bien votre attachement à la capitale…
Alain Kremski : Paris est ma ville !

MissaParis : Vous y avez un endroit favori ?
Alain Kremski : L’île Saint-Louis ! Et aussi le jardin du Palais Royal.

MissaParis : Enfin, la question rituelle de la fin : avez-vous une bonne adresse à nous conseiller ?
Alain Kremski : Vous mangerez les meilleures de crêpes de Paris au restaurant « Le Sarrasin et Le Froment », Rue St. Louis en l’Isle !

***

L’actualité d’Alain Kremski, dans le cadre de Mélomania, Mairie du 4ème :

– Samedi 25 septembre, à 15h.
Roustem SAITKOULOV, piano
CHOPIN – Les 24 « Etudes »

Les autres récitals :

Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey :
* 23, 24 et 30 Septembre 2010 à 18h30
* 18 Novembre 2010 à 18h30
* 28 Décembre 2010 à 18h30

Moulin d’Andé, le 25 Septembre 2010

–  Ateliers au centre « Les Temps du Corps », dans le 10ème aux dates suivantes :
* Samedi 13 (15h – 17h) et Dimanche 14 (11h – 13h) Novembre 2010
* Samedi 19 (15h – 17h) et Dimanche 20 (11h – 13h) Février 2011
* Samedi 7 (15h – 17h) et Dimanche 8 (11h – 13h) Mai 2010

Autres projets :
– Une dizaine de CDs devraient sortir cet automne : Nietzsche, Borodine, bols du Japon, du Tibet, et un disque destiné à la danse, qui résulte d’une collaboration avec la chorégraphe Carolyn Carlson…

Photo : Alain Kremski jouant sur les bols bouddhiques sacrés du Japon (Alain Kremski).

___________________________

And if I said that Paris had once again given me the privilege to have a nice meeting ?
That is in the musical Paris, at a concert during the Romantika Festival that I discovered Monsieur Alain Kremski. Musician, composer, pianist and percussionnist gone to discover Asia, this Parisian passionate in arts has taken time to answer MissaParis’ questions.
An interview done in 2 times, in a café of the Ile Saint-Louis, so far from the world of the classical music but so close of the Paris he likes and that he considers as « his » city.
That is a simple, passionate and captivating man who takes time to listen and to share and who is waiting for me (twice) in front of a just served coffee…

MissaParis : Who is Alain Kremski ?
Alain Kremski : Unclassifiable ! I am open on many things from different areas in a world where we classify people in boxes, with etiquettes.

MissaParis : Well, which artist are you ?
Alain Kremski : I think there is several categories of artists : some ones have chosen to improve the interpretation of a composer, and that can fill in a life. Others have chosen to play and to compose. On my own I am fascinated by the meeting of severel arts, particularly the architecture, evocating the ideas of the close and the far, the empty and the full.
What is important for an artist, it is to have a goal. And each goal is possible if it is clear. Mine is to wake in the public the nostalgia of the lost « source », something coming from far away, even sometimes from the childhood. I like the meeting between the artistic disciplinaries : music, architecture, cinema, dance, painting, the realisation of calligraphies while we are playing the piano etc…

MissaParis : And what are your inspirations ?
Alain Kremski : I don’t know ! I have many passions : chess, the science-fictions (quantum physics, etc…) and I have a contact with poets too.

MissaParis : Your musical and artistic universe is so vast ! For instance, you composed and have studied Asian and Tibetan music. Where has this envy to explore all these different universes come from ?
Alain Kremski : I lived at the Villa Medicis for 3 years and the director was the painter Balthus ! He was a great influence and allowed me to open to the notions of transparency, lightness, sacred. All is energy, movment and quality of energy. My professor, Olivier Messiaen, did a lot too.

MissaParis : Do you have a favorite composer ?
Alain Kremski : No, not really ! But among the classical ones, I would say Bach and Mozart. And Brahms, Chopin, Nietzsche, Debussy, Schumann and Liszt for the romantical ones.

MissaParis : Your passion for music is undoubtable and this has certainly contributed a lot in the creation of the Association Mélomania. How was it born ?
Alain Kremski : Mélomania was born from a meeting 6 years ago with Dominique Bertinotti, Mayor of the 4th arrondissement. The first idea was to create an organization around the piano, with people around it, in Jean-François Zygel’s manner.

And then the configuration of the room, very long, didn’t allow that. So we have chosen a more classic representation, with the piano on stage.

MissaParis : And what is Mélomania’s goal ?
Alain Kremski : That is very precious in a society where a lot of people are alone, old, widow, when the children simply left. That is not always easy for old people to go the theatre in the Champs Elysées, at 9 pm. There, I do go to them at 3 pm on Saturday, once a month.
And has gradually been created a complicity with these people, a fervor, a respect despite of the freeness of the concert, even a « Mélomania spirit ».

MissaParis : How is the programming done, the choice of the artists ?
Alain Kremski : I approach artists, others approach me, but unfortunately I can’t honor all the demands. The artists come to play because they like the room, the atmosphere, and because thay want to bring something particular. Each time there is a theme, which allows to make more or less known musicians discovered.  That is the theme which is important.
For instance we are going to give a concert about « the water and the dream », while will be played Ondine from Ravel and Ondine from Debussy.
We already had a trio piano – violin –  cello, with the pianist Nicolas Boyer, and the theme was « the treasures of the Russian music », a concert which was played like always, in a respectful and enthusiastic atmosphere.
Last year a truck with 50 church bells from the region of Douai even came to end a concert on the bell’s theme, while were interpreted piano pieces from composers inspired by their sonority (Debussy, Liszt etc…)
Music is a travel and the artist life is fanciful !

MissaParis : This creation of this regular event shows your attachment to the capital…
Alain Kremski : Paris is my city !

MissaParis : Do you have a favorite place ?
Alain Kremski : The île Saint-Louis ! And also the jardin of the Palais Royal.

MissaParis : Finally, the ritual question of the end : do you have a good address to advise ?
Alain Kremski : You will eat the best crêpes of Paris at the restaurant « Le Sarrasin et Le Froment », Rue St. Louis en l’Isle !

***

The news of Alain Kremski, in the frame of Mélomania, City Hall of the 4th :

– Saturday 25 September at 5 pm.
Roustem SAITKOULOV, piano
CHOPIN – Les 24 « Etudes »


The other récitals :

Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey :
* 23, 24 and 30 September 2010 at 6:30 pm.
* 18 November
2010 at 6:30 pm.
* 28 Décember 2010 at 6:30 pm.

Moulin d’Andé, on September 25, 2010.

–  Working groups a the center « Les Temps du Corps », in the 10th arrondissement at the following dates :
* Saturday 13 (3 pm – 5 pm) and Sunday 14 (11 am – 1 pm) November 2010
*
Saturday 19 (3 pm – 5 pm) and Sunday 20 (11 am – 1 pm) February 2011
*
Saturday 7 (3 pm – 5 pm) and Sunday 8 (11 am – 1 pm) May 2010

Other projects :
– About ten CDs should come out this fall : Nietzsche, Borodine, bols of Japan, of Tibet, and a CD for the dance, which is the result of a collaboration with the choreographer Carolyn Carlson..
.


Photo : Alain Kremski playing on the Buddhist bols sacred of Japan (Alain Kremski).

4 Commentaires

Classé dans Concerts / Concerts, Festivals / Festivals, Interviews / Interviews, Musique / Music

Interlude de musique classique à Paris / Interlude of classical music in Paris


Samedi 10 juillet, Schubert, Brahms et Nietzsche étaient à l’honneur à la mairie du 4ème arrondissement de Paris.

Dans la magnifique salle des fêtes, boiseries, peintures et lustres scintillants, à 15 heures pétantes, le célèbre pianiste Alain Kremski entre en scène. Avec une modestie inattendue, une sérénité des plus incroyables. Et c’est avec un léger sourire, ses doigts s’envolant sur le clavier, qu’il nous a interprété des oeuvres de Brahms, Nietzsche et Schubert.

C’est véritablement ce dernier compositeur qui était la « star » de journée : après la Sérénade et le célèbre Ave Maria, le « Voyage d’Hiver » a résonné dans la salle avec un duo piano/voix des plus ensorcelants. Six jeunes pianistes (Nathalie Balic, Frédéric Calendreau, Nicolas Agut) et barytons (Antoine Mathieu, Aurélien Pernay, Jean François Laplenie) étaient réunis pour donner vie aux 24 lieder de cette pièce.

Ce concert très réussi a été organisé en partenariat avec  l’association MELOMANIA d’Alain Kremski et l’association ROMANTIKA, dans le cadre de son festival 2010.

 

Pour un été tout en musique classique, l’association MELOMANIA propose 3 autres dates :

• Samedi 21 août (15h) : «Paysages romantiques»
Alain KREMSKI, piano : hommage à LISZT (Années de pèlerinage, etc.)

 • Samedi 28 août (15h) : «  Hommage au génie du piano, Chopin »
Nicolas Boyer, piano : Chopin, Valses, Barcarolles, etc.
Alain Kremski, piano : Chopin, les Mazurkas.

 • Samedi 25 septembre (15h)
Roustem SAITKOULOV, piano
CHOPIN – Les 24 « Etudes »

Que la musique nous enchante cet été !

Mairie du 4ème arrondissement
2 place Baudoyer
75004 Paris
Salle des fêtes
Escalier A, 2e étage

Photos : MissaParis et www.mairie4.paris.fr

 _________________

Saturday 10th July, Schubert, Brahms and Nietzsche were honored at the City hall of the 4th arrondissement in Paris.

In the beautiful partyroom, woodworks, paintings, sparkling ceiling lights, at exactly 3 pm, the famous pianist Alain Kremski comes on the scene. With an unexpected modesty, an unbelievable serenity. And that is with a little smile, his fingers flying on the fingerboard, he interpreted pieces of Brahms, Nietzsche and Schubert.

This last composer was the real « star » of the day: after the Serenade and the famous Ave Maria, the « Winter Travel » resounded in the room with a bewitching duo piano/voice. Six young pianists (Nathalie Balic, Frédéric Calendreau, Nicolas Agut) and baritones (Antoine Mathieu, Aurélien Pernay, Jean François Laplenie) were gathered to give life to the 24 liender of this piece.

This successful concert was organized by the association MELOMANIA of Alain Kremski and the association ROMANTIKA, in the frame of its festival 2010.

 

For a musical summer, the association MELOMANIA offers 3 other concerts :

• Saturday 21st August (3 pm) : « Romantic landscapes »
Alain KREMSKI, piano : homage to LISZT.

 • Saturday 28th August (3 pm) : « Homage to the genius of piano, Chopin »
Nicolas Boyer, piano : Chopin, Valses, Barcarolles, etc.
Alain Kremski, piano : Chopin, the Mazurkas.

 • Saturday 25th September (3 pm) :
Roustem SAITKOULOV, piano
CHOPIN – The 24 « Studies »

Music delighting us this summer ! City Hall of the 4th arrondissement
2 place Baudoyer
75004 Paris
Partyroom
Stairs A, 2nd Floor
 

 

Photos : MissaParis and www.mairie4.paris.fr

3 Commentaires

Classé dans Festivals / Festivals, Musique / Music

Rendez-vous au Festival Romantika à Paris du 3 au 10 juillet, à Paris / Rendez-vous at the Festival Romantika in Paris From July 3rd to 10th.


A presque 6 mois d’existence, le Blog Parisien MissaParis vous présente en exclusivité sa toute première interview !

Sophie, co-fondatrice et organisatrice de l’association Romantika et du Festival éponyme, nous explique son projet…

MissaParis : L’association Romantika, c’est quoi ?
Sophie : L´association Romantika a été créée dans le but de promouvoir le romantisme, courant littéraire, artistique et musical du XIXème siècle.
Le romantisme prône une victoire des affects sur la raison, des sentiments sur le logos et de la passion sur le rationnel. Il exalte les émois intérieurs, l´amour troublé/impossible ou perdu et renouvelle la place de l´Homme au sein de la nature: ce dernier ne s´y oppose pas ou ne souhaite pas en prendre possession mais vit en harmonie avec elle.
L´idée de promouvoir le romantisme est venue suite à un constat simple: aujourd´hui, l´acception moderne du romantisme est synonyme de « fleur-bleue », galanterie, bref du jeune homme courtois et sensible qui offre des fleurs à sa dulcinée (ce qui n´est quand même pas pour nous déplaire, pas vrai?).
Les membres de l´association ont souhaité montré que le courant romantique était beaucoup plus subtil et riche que cette réduction
.

MissaParis : Romantika avec un « k »… D’où vient ce nom ?
Sophie : Romantika signifie « romantique » en esperanto. Notre objectif étant d´être accessible à tous les publics, profanes comme amateurs, nous avons choisi d´insister sur le caractère universel du romantisme. Qui plus est, le romantisme a séduit toute l´Europe du XIXème siècle, franchissant les frontières et les barrières culturelles et linguistiques.

MissaParis : Si le but de l’association est déjà de promouvoir le romantisme, pourquoi avoir choisi d’organiser en plus un Festival ?
Sophie : Afin de montrer tous les aspects du romantisme. Ce courant a en effet touché tous les domaines (lettres, poésie, musique, peinture, philosophie). L´idée était ainsi de sensibiliser le public à la dimension « totale » et complète du romantisme.

MissaParis : A quelles activités pourront assister les participants ?
Sophie : Il y aura 4 évènements répartis sur les week-ends du 3 et 4 et du 10 et 11 juillet:
– un café philo le 4 juillet au café des Phares à Bastille;
– des récitations de poésies en costumes d´époque au musée de la vie romantique les 3 et 4 juillet de 15h à 16h;
– un ciné-philo le 11 juillet sur le film « Bright star » de Jane Campion;
– un concert de lieder (chant+piano) dans la salle des fêtes de la mairie du 4ème le 10 juillet de 15h à 17h.

MissaParis : Quel programme ! Et quelles figures emblématiques du romantisme aurons-nous la chance de voir et écouter ?
Sophie : Le festival Romantika Paris est entièrement organisé par de jeunes bénévoles. Les comédiens qui réciteront les poésies étudient le théâtre au cours Florent ou dans des conservatoires parisiens, alors que les musiciens sont de jeunes professionnels.
La récitation de poésies se fera dans 3 langues: français, anglais et italien, dans le but de montrer le caractère européen du romantisme. Des oeuvres de Keats, Lord Byron, Musset, Hugo, Lamartine, Leopardo, Foscolo et Goethe sont ainsi programmées.

MissaParis : Et pourquoi avoir choisi d’organiser ce festival à Paris ? Peux-tu nous expliquer le choix des lieux associés à l’évènement ?
Sophie : Nous avons choisi Paris car il nous semble que c’est une ville éminemment romantique au sens moderne de l´acception du terme. Nous avons donc choisi d´utiliser le potentiel romantique parisien afin de diffuser les idéaux de l´esthétique romantique.
Au départ, les poésies devaient être récitées dans des lieux hautement symboliques et romantiques comme la Tour Eiffel, le Sacré-Coeur, Notre-Dame ou le jardin du Luxembourg. À tout hasard, nous avons sollicité le Musée de la vie romantique dont l´objectif est également la mise en valeur du patrimoine de l´époque romantique. Ce dernier a tout de suite accepté d´accueillir la récitation de poésies, l´aventure a donc continué…

MissaParis : Le Festival Romantika a ainsi également pour but de nous montrer un tout autre Paris, sous l’angle du romantisme. Mais existe-t-il donc vraiment un « Paris romantique » ?
Sophie : Paris historique, Paris touristique mais surtout Paris romantique!
Paris accueille en effet des millions d´amoureux chaque année. C´est vrai que l´atmosphère y est particulière, les monuments absolument splendides et que la Seine ne gâche rien au paysage urbain, bien au contraire!
Qui n´a pas rêvé d´une promenade au clair de lune sur les quais de Seine après avoir admiré Notre-Dame?
(Avis aux amateurs!)

MissaParis : Paris romantique, c’est une idée acceptée ! Mais quel lieu parisien symbolise le mieux le romantisme, et pourquoi ?
Sophie : D´un point de vue strictement personnel, je dirais que ce sont les ponts (notamment le Pont des Arts) car ils offrent une vue différente de la Ville et permettent en même temps de s´évader par la contemplation de la Seine.

MissaParis : Un dernier mot sur le Festival Romantika ?
Sophie : Romantika c´est pas du blabla !

La première édition du Festival Romantika Paris se déroulera du 3 au 10 juillet 2010 à Paris. Merci à Sophie pour nous avoir fait partager sa passion du romantisme, à (re)découvrir lors du Festival, auquel elle espère voir le maximum d’entre vous y participer !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Festival Romantika Paris : www.romantikaparis.com

Propos recueillis par MissaParis.

_______________

At almost 6 moths of existence, the Parisian Blog MissaParis presents in exclusivity its first interview !

Sophie, co-founder and organizer of the association Romantika and of the eponymous Festival, explains us her project:

MissaParis : The Romantika Association, what is this ?
Sophie : The Romantika association has been created to promote romantism, literary, art and musical trend of the XIX th century. Romantism advocates a victory of the feelings over reason and of passion over rational. […]

The idea of promoting romantism has come after a simple report: nowadays the current acceptation of romantism is synonymous of « softie », of gallantry, so of the young courteous and sensitive man who offers flowers to his lady-love (that is not unpleasant, is it ?). The association members have wanted to show that the romantic trend was so much more subtil and rich than this reduction.


MissaParis : Romantika with a « k »… Where does this name come from ?
Sophie : Romantika means « romantic » in esperanto. Our goal is to be accessible to all the public, novices and experts; we have chosen to insist on the universal aspect of the romantism. Moreover, the romantism has seduced the entire XIXth-century Europe, beyond the borders and the cultural and linguistic barriers.


MissaParis : If the goal of the Association is already to promote the romantism, why having chosen to organize a Festival in addition ?
Sophie : To show all the aspects of romantism. In fact this trend has touched all the areas (litterature, poesy, music, painting, philosophy). The idea has been to increase public awareness of the « total » and complete dimension of romantism.

MissaParis : What kind of activites will the participants attend to ? ?
Sophie : There will be 4 events on the weekends of July 3rd and 4th and July 10th and 11th: :
– a « café-philo » on July 4
th at the café des Phares at Bastille;
– rreciting of poesy in period costumes at the Musée de la Vie romantique on July 3
rd and 4th from 3 pm to 4 pm;
– a ciné-philo on July 11
th with the movie « Bright star » from Jane Campion;
– a concert of lieder (songt+piano) in the festival room of the Courthouse of the 4
th arrondissement on July 10th from 3 pm to 5 pm.


MissaParis : What a programme ! And which famous characters of romantism will we be lucky to see or to listen to ?
Sophie : The Romantika Paris Festival is entirely organized by young volunteers. The actors who will recite the poems are current students at the Cours Florent or in Parisian academies, while the musicians are young professionnals.
The reciting of the poems will be in 3 languages : French, English and Italian, to show the European aspect of romantism. Pieces of Keats, Lord Byron, Musset, Hugo, Lamartine, Leopardo, Foscolo and Goethe are also programmed.


MissaParis : And why having chosen to organize this festival in Paris ? Can you explain the choice of the places where the events will take place ?
Sophie : We have chosen Paris because it seems to us that it is a city eminently romantic in the modern meaning of the acceptation of this word. So we have chosen to use the Parisian romantic potential to spread the ideals of the romantic aesthetics.
First the poems were to be recited in places very symbolic and romantic as the Eiffel Tower, the Sacré-Coeur, Notre-Dame or the Jardin du Luxembourg.
By chance we asked the Musée de la vie romantique which goal is also to emphasis the patrimony of the romantic period. The Museum immediatly accepted to welcome the reciting of poems, the adventure has continued…


MissaParis : The Romantika Festival also wants to show another Paris, the romantic one. But is really there a « romantic Paris » ?
Sophie : Historical Paris, tourist Paris but particularly romantic Paris ! In fact Paris welcomes billions of lovers each year. That is true that the atmosphere is particular, monuments really splendid and the Seine wastes nothing of the urban landscapes, that is even the contrary ! Who has never dreamed of a moonlight walking along the Seine banks after having admired Notre-Dame ?
(Who wants to do that ?!)


MissaParis : Romantic Paris, that is an accepted idea ! But which Parisian place symbolises the best romantism and why ?
Sophie : To my personal point of view, I would say bridges (the Pont des Arts for instance) because they offer a different view of the city and enable in the same time to escape by a contemplation of the Seine.


MissaParis : A last word about the Romantika festival ?
Sophie : Romantika that is not blabla !


The first edition of the Romantika Paris Festival will take place from July 3rd to July 10th in Paris.

Thanks to Sophie for sharing her passion of romantism, to (re)discover at the festival, where she hopes to see most of you !

To know more, rendez-vous on the website of the Romantika Paris festival : www.romantikaparis.com

Interview by MissaParis.

5 Commentaires

Classé dans Expos / Expositions, Festivals / Festivals, Interviews / Interviews, Musées / Museum