Archives de Tag: concert

Un orchestre symphonique en cadeau de Noël ! / A symphony orchestra as a Christmas gift !


Je vous ai conseillé d’assister au dernier concert Mélomania de 2010. Y êtes-vous allés ? Moi oui !

Et quelle surprise ! En effet, je vous avais promis une interprétation par Alain Kremski… et nous avons eu droit à l’orchestre symphonique du Centre de Paris.

Un grand moment de magie musicale dans cette belle et grande salle des fêtes de la mairie du 4ème arrondissement.

Si vous avez manqué ce concert, rendez-vous l’année prochaine, le 29 janvier 2011 !

___________________

I advised you to attend the last concert Melomania of 2010. Did you go ? I did !

And what a surprise ! In fact I promised an interpretation by Alain Kremski… and we had the honour to have the symphony orchestra of the Center of Paris.

A great moment of musical magic in this beautiful community room of the City Hall of the 4th arrondissement.

If you have missed it, rendez-vous next year, on 29th January 2011 !

 

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Concerts / Concerts, Musique / Music, Poésie / Poetry

Idée sortie musicale du samedi / Musical outing idea of Saturday


Et si, après le tumulte de la neige, du verglas, des bouchons et des glissades, on se retrouvait pour un moment musical ?

Rendez-vous samedi 11 décembre à 15h à la Mairie du 4ème arrondissement pour une nouvelle édition de Mélomania.

Venez nombreux, il s’agit du concert de clôture de la saison 2010 !

 

Au programme, interprétées par Alain Kremski:

• Gabriel FAURE

Suite pour orchestre PELLEAS et MELISANDE
Suite pour orchestre DOLLY

• Emmanuel CHABRIER
Suite pastorale pour orchestre
Suite ESPANA pour orchestre

 

Mélomania, c’est où ?

Mairie du 4e
2 place Baudoyer 75004 Paris
Salle des fêtes Escalier A, 2e étage

 

Photo : http://www.mairie4.paris.fr

_________________________

What about, after the turmoil of the snow, the black ice, the traffic jam and the skids, meeting for a musical time ?

Rendez-vous on Saturday 11th December at 3:00 pm at th ‘th-arrondissement City hall for a new edition of Melomania.

Be there, this is the final concert of the 2010 season !

The programme, interpreted by Alain Kremski :

• Gabriel FAURE
Suite for orchestra PELLEAS and MELISANDE
Suite for orchestra DOLLY

• Emmanuel CHABRIER
Pastoral suite for orchestra
Suite ESPANA for orchestra

 

Mélomania, where is it?

City Hall of 4e
2 place Baudoyer 75004 Paris
Community center Stairs A, 2nd floor

 

Photo : http://www.mairie4.paris.fr

2 Commentaires

Classé dans Bons plans / Good tips, Concerts / Concerts, Festivals / Festivals, Musique / Music

Bienvenue à bord, le Batofar vous embarque en concerts ! / Welcome on board, the Batofar takes you in concerts !


Le Batofar, comme son nom l’indique, est un bateau. Mais attention, pas n’importe lequel…
Ce navire vieux de plus de 50 ans est depuis 11 ans le lieu d’accueil de jolies découvertes musicales, « la salle de musiques actuelles la plus originale de la capitale ».
A deux pas de la BNF, vous embarquez pour un moment unique !

Le 28 septembre dernier par exemple, j’ai pu y découvrir plusieurs groupes de rock, du pop rock au rock metal.

Dans cette dernière catégorie, le groupe Fall & Bounce était aux commandes !
Et pour le clou de la soirée, ils nous ont donné un bel aperçu de leur prochain album !

Bravo aussi au groupe Shiban, avant dernier au programme, mais au top pour cette soirée rock parisienne où j’ai pu les découvrir.

 

LE BATOFAR
Port de la Gare, 75 013 Paris
Tél : 09 71 25 50 61
M° Bibliothèque ou Quai de la Gare

_______________________

The Batofar is, as its name says (« Bateau » means boat in English), a boat. But be careful, not a banal one…
This more than 50 year-old ship has been since 11 years a place to make nice musical discoveries, « the the most original hall of current musics of the capital ».
Just next to the National Library (BNF), you go on board  for a unique time !

On September 28th for instance, I discovered several rock bands from pop rock to metal rock.

In this last category the band Fall & Bounce was at the helm !

And for the end of the night, they gave us a nice view of thay new album !

Bravo to the band Shiban too, the next to last in the programme, but at the top for this Parisian evening where I could discover them.

 

THE BATOFAR
Port de la Gare, 75 013 Paris
Phone : +33 (0)9 71 25 50 61
M° Bibliothèque or Quai de la Gare

Poster un commentaire

Classé dans Concerts / Concerts, Musique / Music

Récital à la salle Cortot / Recital at the salle Cortot


Mercredi 6 octobre 2010, j’ai eu la chance d’assister au merveilleux récital donné par Vestard Shimkus, pianiste letton et Lauréat du Premier prix du 55ème Concours International de Musique Maria Canals et ce, dans cette belle salle Cortot de L’Ecole Normale de Musique de Paris.

Un jeu parfait, un plaisir partagé entre le pianiste et son public, de multiples rappels et une berceuse en bouquet final ! Entre virtuosité et originalité.

Pour en savoir plus sur les concerts donnés à la salle Cortot, cliquez-ici.

Salle Cortot
78, rue Cardinet  75 017
Tel : 01 47 63 47 48

_______________________

Wednesday 6 October 2010, I was lucky to attend the beautiful recital given by Vestard Shimkus, Latvian pianist and Winner of the First Price of the 55th International Competition of Music Maria Canals and that, in this nice room Cortot of the Ecole Normale de Musique de Paris.

A perfect playing, a pleasure between the pianist and the public, numerous curtain calls and a lullaby as crowning piece ! Between virtuosity and originality.

To know more about the concerts given at the salle Cortot, click here.

Salle Cortot
78, rue Cardinet  75 017
Phone : +33 (0)1 47 63 47 48

Poster un commentaire

Classé dans Concerts / Concerts, Musique / Music

La Musique à l’honneur avec Mélomania / Place of honor for the Music with Melomania


Mélomania nous a encore offert la possibilité d’assister à un grand moment de musique classique samedi 25 septembre, en écoutant les 24 études de Chopin jouées par le pianiste Roustem Saïtkoulov, Lauréat des masters de Monaco.

La prochaine date ? Le samedi 16 octobre (à 15h), à la Mairie du 4ème arrondissement, avec cette fois-ci la pianiste Christine Généraux, qui interprétera Scarlatti, Chopin, Liszt et Granados.

Photo : MissaParis

_______________

Melomania offered us once again the opportunity to attend a big moment of classical music on Saturday 25 September, listening to the 24 studies of Chopin played by the pianist Roustem Saïtkoulov, winner of the masters of Monaco.

The next date ? On Saturday 16 October (at 3 pm), at the City Hall of the arrondissement, with this time the pianiste Christine Généraux, who will interpret Scarlatti, Chopin, Liszt and Granados.

Photo : MissaParis

4 Commentaires

Classé dans Concerts / Concerts, Musique / Music

Quand MissaParis rencontre Fall & Bounce… / When MissaParis meets Fall & Bounce…


… On aurait pu se dire que les Fall & Bounce arriveraient tout de noir vêtus, le regard grave, un peu ténébreux… Normal pour un groupe de rock/métal, non ?
Et bien, je vous arrête tout de suite : Line (basse et chant), Yan (batterie) et Guillaume (guitare), les trois membres de Fall & Bounce, sont souriants, drôles et n’ont pas  le look de Marylin Manson qu’on attendait. Mais plus que tout, ce sont des passionnés de musique et de leur groupe lié par une amitié qui n’est pas feinte. Et c’est ce que j’ai eu le plaisir de constater pendant les (presque) 3h30 d’interview, dans un bar auvergnat de la rue de butte aux cailles, dans le 13ème…

MissaParis : Fall & Bounce est un groupe parisien de « Power Rock »… vous pouvez nous en dire plus ?
Line : Le Power Rock n’est pas trop connoté métal et ni trop connoté rock. C’est un terme qui nous convient tout à fait, comme nous sommes à la limite du genre métal, mais pas du métal..
Yan : Et le métal est trop sélectif !
Line : Mais le nom peut changer selon les pays : par exemple, aux Etats-Unis, ils nous définissent comme du Power Pop !

MissaParis : Comment est né votre groupe ?
Yan : Line et Guillaume faisait déjà partie d’un groupe avec Jeff, un ami commun, qui était le batteur et qui me les a présentés. Quand il est parti, je les ai rejoints.

MissaParis : Et comment avez-vous choisi le nom du groupe ?
Line : « Fall & Bounce » signifie « Tomber et rebondir », et c’est propre à chacun de nous, on doit tous à un moment donné savoir tomber et rebondir. Et puis, en anglais, car nous chantons dans cette langue universelle parlée par le plus grand nombre de gens.

MissaParis : Revenons un peu sur le parcours musical de chacun. Comment avez-vous commencé la musique ?
Line : J’ai commencé le violon quand j’avais 6 ans…
Yan : Et moi j’ai commencé à 18 ans par la guitare, en apprenant seul. Puis je me suis mis à la batterie et j’ai monté un groupe de métal.
Guillaume : J’ai également commencé par la guitare, en prenant des cours, mais grâce à un évènement qui a été très fort pour moi : j’étais au cinéma avec mon père, et je suis resté écouter le générique de fin du film Terminator II. C’était un morceau des Guns N’ Roses… Et là je me suis dit qu’il fallait que je m’achète une guitare !

MissaParis : Votre groupe ne s’est formé qu’en 2007. On sent pourtant qu’une profonde amitié vous unit.
Yan : C’est vrai que l’on n’a pas besoin de parler quand on joue.
Line : On part souvent d’une idée, puis chacun apporte quelque chose, on ne sait jamais où on va !
Guillaume : Et puis au-delà de la musique, ça apporte beaucoup humainement.
Line : Le facteur humain, c’est le plus important !
Guillaume : Et de toute façon, un groupe ne tient pas sur la durée s’il n’est pas soudé.

MissaParis : Pour l’écriture et la composition, êtes-vous aussi soudés ?
Guillaume : Line commence souvent par écrire un texte, après je pense à une mélodie puis Yan vient rajouter la batterie.
Line : Nos textes ne sont pas engagés mais viennent d’une idée à laquelle j’ai pensé, quelque chose que j’ai vu ou ressenti, des coups de gueule…
Yan : Dans certains groupes, il y en a un qui écrit et dit aux autres de jouer. Nous, non !
Line : Nous, on construit.
Guillaume : La musique est composée pour être jouée et échangée.

MissaParis : Question classique, mais quelles sont vos inspirations ?
Guillaume : On écoute tous des groupes différents, mais la seule artiste que l’on a commun, c’est Lady Gaga !!! Ce qu’elle fait est très technique, très pro et c’est l’image que l’on aimerait bien donner dans le rock.

MissaParis : Quel est donc pour chacun d’entre vous votre artiste préféré ?
Line : Metallica !
Guillaume : C’est dur de répondre… J’aime dire que je ne suis PAS influencé par Jimi Hendrix !
J’aime tout ! En ce moment, j’écoute John 5, l’ancien guitariste de Marylin Manson et qui a un style entre le métal et la country ! Et à l’époque, les Guns N’ Roses bien sûr…
Yan : En ce moment, Eths, Smashing Pumpkins, Metallica, Dagoba… Davantage des groupes de Heavy metal.

MissaParis : Votre premier album « Taste of your Medicine » [Rendre la monnaie de sa pièce] sort en février 2011. Comment le ressentez-vous ?
Line : On a cherché où aller, on a trouvé. Les morceaux sont très différents, le prochain sera sans doute plus homogène.
Guillaume : Nous avons évolué depuis que nous l’avons enregistré et je pense que l’on n’est jamais satisfait de ses albums. Ozzy Osbourne n’écoute jamais les siens par exemple, il préfère passer tout de suite à autre chose, et il a raison.
Yan : Un album est une photo de ce que tu joues à un instant précis. Et on a fait tout ce qu’on a pu à ce moment-là.

MissaParis : Et vous avez un titre que vous préférez sur votre album ?
Line : « Taste of your medicine ».
Yan : Ce titre est unificateur et montre bien le style général de l’album. J’aime bien aussi « The Story ends ».
Guillaume : Ma préférée est « Hiding in myself ».

MissaParis : Vous avez tous un travail qui n’est pas lié à celui du groupe. Seriez-vous prêts à tout plaquer ?
Yan : Oui !
Line : Si on pouvait faire ça à plein temps, oui !
Guillaume : De mon côté, j’ai déjà commencé puisque je donne des cours de guitare par ailleurs.
Yan : La musique permet de s’exprimer, c’est une véritable libération.

MissaParis : Vous êtes un groupe parisien et vous n’échapperez donc pas à la question MissaParis finale : votre endroit préféré à Paris ?
Guillaume : J’adore le Quartier Latin, le Quartier de l’Opéra, Pigalle.
Yan : Moi je dirais plutôt les quais vers Jussieu, particulièrement l’été, lorsqu’il y a plein de groupes différents qui jouent…
Line : Bercy ! Et tous les lieux parisiens de concert.

MissaParis : Et une bonne adresse ?
Yan : La Maison, dans le 16ème. La viande y est à tomber, le resto se trouve juste à côté du meilleur boucher de Paris !
Line : Le Diable de Lombard à Châtelet. Ils y font les meilleurs hamburgers du monde !
Guillaume : Le Michu Pichu, un restaurant péruvien près du Panthéon.

MissaParis : Enfin, où rêvez-vous de jouer à Paris ?
Line : Au Parc des Princes ou à Bercy ! Qui n’en rêve pas ?
Guillaume : Une première partie à Bercy ou l’Elysée Montmartre, ce serait déjà bien !

En attendant leur album en février 2011, je vous encourage à venir les applaudir au Batofar le Mardi 28 septembre 2010.
Places à acheter sur place ou en prévente en contactant directement le groupe via Myspace.
Fall & Bounce, c’est aussi sur Facebook !

 

Photo 1 : MissaParis
Photo 2 : Fall & Bounce

_________________

… We could have thought that the Fall & Bounce would have arrived with black clothes, a little dark… Normal for a rock/metal band, right ?
Well, I’m stopping you right now : Line (bass and voice), Yan (drums) and Guillaume (guitar), the three members of Fall & Bounce, are smiling, funny and don’t have the expected look of Marylin Manson. But more than everything, they are passionate of music and of their group linked by a true friendship. And I had the pleasure to see that during the (almost) 3 hours and a half interview in an Auvergne bar in the butte aux cailles street, in the 13th arrondissement…

MissaParis : Fall & Bounce is a Parisian goupe of « Power Rock »… you could say more ?
Line : The Power Rock is neither too much connoted metal nor too much connoted rock. This is a word which fits us perfectly, as we are at the limit of metal, but not metal…
Yan : And the metal is too selective !
Line : But the word can change according to the countries : for instance in US they say we doPower Pop !

MissaParis : How was your band born ?
Yan : Line and Guillaume were already members of a band with Jeff, a common friend drummer who introduced me to them. When he left I joined them.

MissaParis : And how have you chosen the name of the group ? Line : « Fall & Bounce », that concerns any of us, we all have to know how to fall and bounce at a certain moment of our life. And in English because we sing in this universal languague which is spoken by the most important number of people.

MissaParis : Go back to the development or your art. How did you start music ?
Line : I started playing the violin when I was 6…
Yan : And I did start when I was 18, learning guitar by myself. Then I played drums and I created a metal group.
Guillaume : I also started by guitar, taking lessons but thanks to a very important event to me : I was at the cinema with my father and I stayed to listen the music of the end of Terminator II. It was a song from the Guns N’ Roses… There I told myself I had to buy a guitar !

MissaParis : Your band was only born in 2007. And yet we can feel a deep friendship which links you.
Yan : That’s true and we don’t have to speak when we play.
Line : We often start from an idea, then everyone brings something and we never know where we’re going !
Guillaume : And beyond the music, that brings a lot humanely.
Line : The human aspect, that’s the most important !
Guillaume : Anyway a band can’t live for a long time if it is not united.

MissaParis : For the writhing and the composition, are you as united ?
Guillaume : Line often starts writing a text, then I think of a melody and then Yan adds drums.
Line : Our texts are not engaged but come from an idea I thought of, something I saw or I felt, outbursts…
Yan : In certain bands, one writes and says to the others to play. We do not !
Line : We do build something.
Guillaume : Music is composed to be pmayed and shared.

MissaParis : Classic question, but what are your inspirations ?
Guillaume : We all listen to different bands, but the only artist we have in common is Lady Gaga !!! What she does is very technical, very pro and that is the image we would like to show in rock music.

MissaParis : So what is your favorite artist for each of you ?
Line : Metallica !
Guillaume : That’s hard to answer… I like saying that I am NOT influenced by Jimi Hendrix !
I like everything ! For the moment I’m listening to John 5, the former guiterist of Marylin Manson and who is between metal and country music ! Before the Guns N’ Roses of course…
Yan : For the moement, Eths, Smashing Pumpkins, Metallica, Dagoba… More Heavy metal bands.

MissaParis : Your first album « Taste of your Medicine » comes out in February 2011. How do you feel it ?
Line : We had looked for a direction and we have found it. Songs are very different, the next one will certainly be more homogeneous.
Guillaume : We have evolved since we recorded it and I think we are never satisfied by our albums. Ozzy Osbourne never listens to his for instance, he prefers starting a new thing, and he is right.
Yan : An album is a photo of what you play at a particular moment. And we did all our best at that moment.

MissaParis : Do you have a favorite song in your album ?
Line: « Taste of your medicine ».
Yan : This song is unifying and shows the general style of the album. I like « The Story ends » too.
Guillaume : My favorite one is « Hiding in myself ».

MissaParis : You have a job which is not linked to the group. Would you be ready to give up everything to focus on your carreer ?
Yan : Yes !
Line : If we could do it as a full-time job, yes !
Guillaume : Concerning me, I have already started as I give guitar lessons.
Yan : Music enables us to express ourselves, that’s a true liberation.

MissaParis : As you are a Parisian band you can’t avoid the final MissaPairs question : your favorite place in Paris ?
Guillaume : I love the Latin Quarter, the Opera quarter, Pigalle.
Yan : I would say the docks in Jussieu area, particularly during summer, when a lot of bands from dirrent styles are playing…
Line : Bercy ! And the Parisians places of concert.

MissaParis : And a good address ?
Yan : La Maison, in the 16th arrondissement. Meat is great, the restaurant is just close to the best butcher in Paris !
Line : The Diable de Lombard at Châtelet. They do the best hamburgers of the world !
Guillaume : The  Michu Pichu, a Peruvian restaurant near the Panthéon.

MissaParis : Finally, where do you dream to play ?
Line : At the Parc des Princes or at Bercy ! Who doesn’t dream of that ? Guillaume : A first part at Bercy or  the Elysée Montmartre, it would already be great !

Waiting for their album in February 2011, I encourage you to come and applaud them at the Batofar on Tuesday September 28th, 2010.
You can buy your tickets directly at the Batofar or before contacting directly the band via Myspace.
Fall & Bounce, that’s on Facebook too !

3 Commentaires

Classé dans Concerts / Concerts, Interviews / Interviews, Musique / Music

« Rencontre avec Alain Kremski, Pianiste Parisien et du Monde » / « Meeting with Alain Kremski, Parisian and World Pianist »


Et si je vous disais que Paris m’avait encore une fois donné le privilège de faire une belle rencontre ?
C’est dans le Paris musical, lors d’un concert dans le cadre du Festival Romantika que j’ai pu découvrir Monsieur Alain Kremski. Musicien, compositeur, pianiste et percussionniste parti à la découverte de l’Asie, ce Parisien passionné d’art a pris le temps de répondre aux questions de MissaParis.
Une interview qui s’est faite en deux temps, dans un café de l’Ile Saint-Louis, tellement loin du monde de la musique classique et pourtant si proche du Paris qu’il aime et qu’il considère comme « sa » ville.
C’est un homme simple, passionné, passionnant et qui prend le temps d’écouter et surtout de partager qui m’attend (par deux fois) devant un espresso tout juste servi…

MissaParis : Qui est Alain Kremski ?
Alain Kremski : Inclassable ! Je suis ouvert sur beaucoup de courants différents dans un monde où l’on classe les gens dans des cases, avec des étiquettes.

MissaParis : Alors, quel artiste êtes-vous ?
Alain Kremski : Je pense qu’il y a plusieurs catégories d’artistes : certains ont choisi d’approfondir l’interprétation d’un compositeur, et cela peut remplir une vie. D’autres ont choisi d’interpréter et de composer. Je suis moi-même fasciné par la rencontre de plusieurs arts, en particulier l’architecture, en évoquant les idées du proche et du lointain, du vide et du plein.
Ce qui est important pour un artiste, c’est d’avoir un but. Et chaque but est possible, s’il est clair. Le mien est de réveiller dans le public la nostalgie de la « source » perdue, quelque chose qui vient de très loin, parfois même de l’enfance. J’aime la rencontre des disciplines artistiques : la musique, l’architecture, le cinéma, la danse, la peinture, la réalisation de calligraphies pendant que l’on joue du piano etc…

MissaParis : Et quelles sont vos inspirations ?
Alain Kremski : Je ne sais pas ! J’ai beaucoup de passions : les échecs, la science-fiction (physique quantique, etc…) et j’ai aussi un contact avec des poètes.

MissaParis : Votre univers musical et artistique est si large ! Par exemple, vous avez composé et étudié la musique asiatique et tibétaine. D’où est venue cette envie d’explorer tous ces univers différents ?
Alain Kremski : J’ai vécu 3 ans à la Villa Médicis et le directeur était le peintre Balthus ! Il a été d’une grande influence et m’a permis de m’ouvrir sur les notions de transparence, de lumière, de sacré. Tout est énergie, mouvement et qualité d’énergie. Mon professeur, Olivier Messiaen, y a également été pour beaucoup.

MissaParis : Avez-vous un compositeur favori ?
Alain Kremski : Non, pas vraiment ! Mais dans les classiques, je
dirais Bach et Mozart. Et Brahms, Chopin, Nietzsche, Debussy, Schumann et Liszt pour les romantiques.

MissaParis : Votre passion pour la musique est indéniable et c’est ce qui a certainement conduit à la création de l’Association Mélomania. Comment est-elle née ?
Alain Kremski :
Mélomania est née d’une rencontre, il y a 6 ans, avec Dominique Bertinotti, la maire du 4ème arrondissement. L’idée de départ était de créer une animation autour du piano, avec les gens qui se seraient tenus autour, à la manière de Jean-François Zygel.
Et puis la configuration de la salle, toute en longueur, ne le permettait pas. Alors nous avons opté pour une représentation plus classique, avec le piano sur l’estrade.

MissaParis : Et quel est le but de Mélomania ?
Alain Kremski : C’est très précieux dans une société où beaucoup de gens sont seuls, âgés, veufs, où quand les enfants sont tout simplement partis. Ce n’est pas forcément évident pour des personnes âgées d’aller dans un théâtre sur les Champs Elysées, à 21h. Là, c’est moi qui vais à leur rencontre, à 15h, le samedi, une fois par mois.
Et peu à peu s’est créée un complicité avec ces gens, une ferveur, un respect malgré la gratuité du concert, même un « esprit Mélomania ».

MissaParis : Comment se fait la programmation, le choix des artistes ?
Alain Kremski : Je sollicite des artistes, d’autres me sollicitent, mais je ne peux malheureusement pas honorer toutes les demandes. Les artistes viennent jouer car ils aiment la salle, l’atmosphère, et parce qu’ils veulent amener quelque chose de particulier. Il y a à chaque fois un thème, qui permet de faire découvrir des musiciens confirmés ou un peu moins connus. C’est le thème qui est important.
Nous allons par exemple donner un concert autour des thèmes de « l’eau et des songes », durant lequel seront jouées Ondine de Ravel, Ondine de Debussy.
Nous avons déjà eu un trio piano – violon – violoncelle, avec notamment le pianiste Nicolas Boyer, et le thème était « les trésors de la musique russe », un concert qui s’est déroulé comme toujours dans une atmosphère respectueuse et enthousiaste.
L’an passé, un camion de 50 cloches d’Eglise de la région de Douai est même venu clore un concert sur le thème des cloches, justement, durant lequel ont été interprétées des œuvres pour piano de compositeurs inspirés par leurs sonorités (Debussy, Liszt etc…)
La musique est un voyage, et la vie d’artiste est fantaisiste !

MissaParis : La création de cet évènement récurrent montre bien votre attachement à la capitale…
Alain Kremski : Paris est ma ville !

MissaParis : Vous y avez un endroit favori ?
Alain Kremski : L’île Saint-Louis ! Et aussi le jardin du Palais Royal.

MissaParis : Enfin, la question rituelle de la fin : avez-vous une bonne adresse à nous conseiller ?
Alain Kremski : Vous mangerez les meilleures de crêpes de Paris au restaurant « Le Sarrasin et Le Froment », Rue St. Louis en l’Isle !

***

L’actualité d’Alain Kremski, dans le cadre de Mélomania, Mairie du 4ème :

– Samedi 25 septembre, à 15h.
Roustem SAITKOULOV, piano
CHOPIN – Les 24 « Etudes »

Les autres récitals :

Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey :
* 23, 24 et 30 Septembre 2010 à 18h30
* 18 Novembre 2010 à 18h30
* 28 Décembre 2010 à 18h30

Moulin d’Andé, le 25 Septembre 2010

–  Ateliers au centre « Les Temps du Corps », dans le 10ème aux dates suivantes :
* Samedi 13 (15h – 17h) et Dimanche 14 (11h – 13h) Novembre 2010
* Samedi 19 (15h – 17h) et Dimanche 20 (11h – 13h) Février 2011
* Samedi 7 (15h – 17h) et Dimanche 8 (11h – 13h) Mai 2010

Autres projets :
– Une dizaine de CDs devraient sortir cet automne : Nietzsche, Borodine, bols du Japon, du Tibet, et un disque destiné à la danse, qui résulte d’une collaboration avec la chorégraphe Carolyn Carlson…

Photo : Alain Kremski jouant sur les bols bouddhiques sacrés du Japon (Alain Kremski).

___________________________

And if I said that Paris had once again given me the privilege to have a nice meeting ?
That is in the musical Paris, at a concert during the Romantika Festival that I discovered Monsieur Alain Kremski. Musician, composer, pianist and percussionnist gone to discover Asia, this Parisian passionate in arts has taken time to answer MissaParis’ questions.
An interview done in 2 times, in a café of the Ile Saint-Louis, so far from the world of the classical music but so close of the Paris he likes and that he considers as « his » city.
That is a simple, passionate and captivating man who takes time to listen and to share and who is waiting for me (twice) in front of a just served coffee…

MissaParis : Who is Alain Kremski ?
Alain Kremski : Unclassifiable ! I am open on many things from different areas in a world where we classify people in boxes, with etiquettes.

MissaParis : Well, which artist are you ?
Alain Kremski : I think there is several categories of artists : some ones have chosen to improve the interpretation of a composer, and that can fill in a life. Others have chosen to play and to compose. On my own I am fascinated by the meeting of severel arts, particularly the architecture, evocating the ideas of the close and the far, the empty and the full.
What is important for an artist, it is to have a goal. And each goal is possible if it is clear. Mine is to wake in the public the nostalgia of the lost « source », something coming from far away, even sometimes from the childhood. I like the meeting between the artistic disciplinaries : music, architecture, cinema, dance, painting, the realisation of calligraphies while we are playing the piano etc…

MissaParis : And what are your inspirations ?
Alain Kremski : I don’t know ! I have many passions : chess, the science-fictions (quantum physics, etc…) and I have a contact with poets too.

MissaParis : Your musical and artistic universe is so vast ! For instance, you composed and have studied Asian and Tibetan music. Where has this envy to explore all these different universes come from ?
Alain Kremski : I lived at the Villa Medicis for 3 years and the director was the painter Balthus ! He was a great influence and allowed me to open to the notions of transparency, lightness, sacred. All is energy, movment and quality of energy. My professor, Olivier Messiaen, did a lot too.

MissaParis : Do you have a favorite composer ?
Alain Kremski : No, not really ! But among the classical ones, I would say Bach and Mozart. And Brahms, Chopin, Nietzsche, Debussy, Schumann and Liszt for the romantical ones.

MissaParis : Your passion for music is undoubtable and this has certainly contributed a lot in the creation of the Association Mélomania. How was it born ?
Alain Kremski : Mélomania was born from a meeting 6 years ago with Dominique Bertinotti, Mayor of the 4th arrondissement. The first idea was to create an organization around the piano, with people around it, in Jean-François Zygel’s manner.

And then the configuration of the room, very long, didn’t allow that. So we have chosen a more classic representation, with the piano on stage.

MissaParis : And what is Mélomania’s goal ?
Alain Kremski : That is very precious in a society where a lot of people are alone, old, widow, when the children simply left. That is not always easy for old people to go the theatre in the Champs Elysées, at 9 pm. There, I do go to them at 3 pm on Saturday, once a month.
And has gradually been created a complicity with these people, a fervor, a respect despite of the freeness of the concert, even a « Mélomania spirit ».

MissaParis : How is the programming done, the choice of the artists ?
Alain Kremski : I approach artists, others approach me, but unfortunately I can’t honor all the demands. The artists come to play because they like the room, the atmosphere, and because thay want to bring something particular. Each time there is a theme, which allows to make more or less known musicians discovered.  That is the theme which is important.
For instance we are going to give a concert about « the water and the dream », while will be played Ondine from Ravel and Ondine from Debussy.
We already had a trio piano – violin –  cello, with the pianist Nicolas Boyer, and the theme was « the treasures of the Russian music », a concert which was played like always, in a respectful and enthusiastic atmosphere.
Last year a truck with 50 church bells from the region of Douai even came to end a concert on the bell’s theme, while were interpreted piano pieces from composers inspired by their sonority (Debussy, Liszt etc…)
Music is a travel and the artist life is fanciful !

MissaParis : This creation of this regular event shows your attachment to the capital…
Alain Kremski : Paris is my city !

MissaParis : Do you have a favorite place ?
Alain Kremski : The île Saint-Louis ! And also the jardin of the Palais Royal.

MissaParis : Finally, the ritual question of the end : do you have a good address to advise ?
Alain Kremski : You will eat the best crêpes of Paris at the restaurant « Le Sarrasin et Le Froment », Rue St. Louis en l’Isle !

***

The news of Alain Kremski, in the frame of Mélomania, City Hall of the 4th :

– Saturday 25 September at 5 pm.
Roustem SAITKOULOV, piano
CHOPIN – Les 24 « Etudes »


The other récitals :

Théâtre de l’Ile Saint-Louis Paul Rey :
* 23, 24 and 30 September 2010 at 6:30 pm.
* 18 November
2010 at 6:30 pm.
* 28 Décember 2010 at 6:30 pm.

Moulin d’Andé, on September 25, 2010.

–  Working groups a the center « Les Temps du Corps », in the 10th arrondissement at the following dates :
* Saturday 13 (3 pm – 5 pm) and Sunday 14 (11 am – 1 pm) November 2010
*
Saturday 19 (3 pm – 5 pm) and Sunday 20 (11 am – 1 pm) February 2011
*
Saturday 7 (3 pm – 5 pm) and Sunday 8 (11 am – 1 pm) May 2010

Other projects :
– About ten CDs should come out this fall : Nietzsche, Borodine, bols of Japan, of Tibet, and a CD for the dance, which is the result of a collaboration with the choreographer Carolyn Carlson..
.


Photo : Alain Kremski playing on the Buddhist bols sacred of Japan (Alain Kremski).

4 Commentaires

Classé dans Concerts / Concerts, Festivals / Festivals, Interviews / Interviews, Musique / Music